Anne Teresa de Keersmaeker | Steve Reich | Ballet de l’Opéra de Paris

Rain

En 2011, avec l’entrée au répertoire de Rain, créé dix ans plus tôt par la compagnie Rosas, c’est tout un pan du monde d’Anne Teresa De Keersmaeker qui est convié à l’Opéra de Paris, offrant aux danseurs comme aux spectateurs la possibilité de s’ouvrir à une expérience kinesthésique, visuelle et auditive unique. Depuis les années 1980, la chorégraphe n’a cessé de jouer un rôle majeur dans le paysage de l’art contemporain, marquant la scène flamande émergente du sceau d’un vocabulaire singulier, initié dans l’avant-garde new-yorkaise et porté par la quête de l’écriture sous toutes ses formes. Parallèlement à un intense travail théâtral, elle a notamment développé un art de l’épure à travers des chorégraphies aux dynamiques savantes, qui cherchent « à faire jaillir la vie » dans un kaléidoscope de formes en perpétuel changement.

Elaboré sur une partition majeure de Steve Reich, Music for Eighteen Musicians (1976), Rain incarne l’aboutissement d’une danse qui puise dans les principes mathématiques de la composition musicale les ressorts de sa propre polyphonie, une polyphonie des corps et du groupe, qui se matérialise aussi sur le sol de la scène, où se découpent, tel un mikado coloré, les trajectoires infinies des danseurs. Ici, musique et danse s’épousent jusqu’au souffle qui les épuise et trouvent dans l’écoute de leurs arcanes intérieurs les motifs d’une œuvre jubilatoire et profonde où riment liberté et contrainte, rigueur et foisonnement, unité et démultiplication.

Rain partage également des liens génétiques avec d’autres œuvres du répertoire de Rosas, la chorégraphe aimant tisser entre elles les fils discrets d’un dialogue ininterrompu. Ainsi, Rain forme un diptyque avec Drumming (1998), autre œuvre de longue haleine sur une partition de Steve Reich, élaborée sur des procédés à la fois symétriques et opposés, l’une toute en spirales, l’autre plus anguleuse. De même, par son travail sur la respiration porté par les flux et reflux de la musique, Rain fait écho à certains matériaux littéraires utilisés dans In Real Time (2000), œuvre théâtrale inspirée du roman Rain de Kirsty Gunn, qui décrit la tentative de sauvetage par une jeune femme de son petit frère noyé. Cette pièce permet ainsi un accès privilégié aux logiques qui sont à l’œuvre dans les processus de création d’Anne Teresa De Keersmaeker. On songe à une « danse de la pluie », à la fois fête diluvienne du mouvement vital et quête intemporelle, incantatoire du nombre d’or et de ses proportions parfaites.

Acheter

Effacer
UGS : N/A. Catégorie : . Étiquette : .

récompense

banniere-clefsresmu728-90

Rain [DVD & Blu-ray]

Musique : Steve Reich (1936*) | Music for Eighteen Musicians

Chorégraphie : Anne Teresa de Keersmaeker

Décors et lumières : Jan Versweyveld
Costumes : Dries Van Noten

Avec Valentine Colasante
Muriel Zusperreguy
Christelle Granier
Sae Eun Park
Léonore Baulac
Amélie Lamoureux
Laura Bachmann
Vincent Chaillet
Nicolas Paul
Daniel Stokes

Ballet de l’Opéra de Paris

Ensemble Ictus
Synergy Vocals
Direction musicale : Georges-Elie Octors

FICHE TECHNIQUE

Enregistrement HD : Opéra national de Paris (Palais Garnier) | 10/2014
Réalisation : Louise Narboni
Date de parution : 30 Octobre 2015
Distribution : Outhere Distribution France

1 DVD
Référence
: BAC126
Code-barre : 3760115301269
Durée : 74 min.
Livret : FR / ANG
Image : Couleur, 16/9, NTSC
Son : PCM 2.0, Dolby Digital 5.1
Code région : 0

1 BLU-RAY
Référence : BAC426
Code-barre : 3760115304260
Durée : 74 min.
Livret : FR / ANG
Image : Couleur, 16/9, Full HD
Son : PCM 2.0, DTS HD Master audio 5.1
Code région : A, B, C

galerie photo

articles associés