Alain Altinoglu | Dmitri Tcherniakov | Orchestre, Chœurs et Ballet de l’Opéra de Paris

Tchaïkovski : Iolanta / Casse-Noisette

Réunir pour la première fois depuis leur création l’opéra Iolanta et le ballet Casse-Noisette, deux chefs-d’œuvres de Tchaïkovski créés côte à côte un soir de décembre 1892 à Moscou, tel était le pari fou que le metteur en scène russe Dmitri Tcherniakov choisissait de relever pour le Palais Garnier au printemps 2016 : une production qui allait devenir un des évènements majeurs de la saison de l’Opéra de Paris.

Avec une grande finesse, Tcherniakov renoue le dialogue entre ces deux œuvres et révèle leurs racines communes. Il nous rappelle ainsi que Iolanta comme Casse-Noisette sont avant tout des contes initiatiques, dans lesquels les héros découvriront l’amour comme l’adversité et la perte. Pour Casse-Noisette en effet, Dmitri Tcherniakov, avec l’aide des chorégraphes Sidi Larbi Cherkaoui, Edouard Lock et Arthur Pita, a su regarder au-delà des fééries que Marius Petipa a associées à cette musique, et n’hésite pas à transformer l’espace du rêve en un espace de cauchemard baigné de détresse et de solitude. C’est que Tchaïkovksi n’avait pas manqué de parsemer sa partition d’une mélancolie trop souvent négligée, lui que les sucreries du ballet lassait, et qui évoquait dans la Fée Dragée le souvenir d’une sœur disparue peu auparavant…

Pour assurer la continuité et la cohérence dramaturgique entre les deux oeuvres, Tcherniakov module avec ingéniosité l’espace que lui fournit le Palais Garnier. L’occasion d’interroger par là-même la fonction et les enjeux du théâtre, ainsi que la specularité vertigineuse de ses liens avec la réalité qu’il cherche à nous faire oublier.

La soprano bulgare Sonya Yoncheva livre une interprétation flamboyante de la princesse aveugle Iolanta, et partage le plateau avec le ténor polonais Arnold Rutkowski et la basse ukrainienne Alexander Tsymbaliuk. Le chef d’orchestre français Alain Altinoglu conjugue ses forces à celles de l’Orchestre et des Chœurs de l’Opéra de Paris, tandis que le Ballet de l’Opéra de Paris, dont Marion Barbeau – une Marie rayonnante – et les Etoiles Stéphane Bullion et Alice Renavand, réinvente le ballet pourtant le plus célèbre du répertoire.

Presse du spectacle

« Sacrée soirée, […] sous le signe d’un dialogue des muses qui n’est que rarement engagé avec une telle ambition. » – Diapason

« Sacré Tcherniakov! Il y a du génie chez ce metteur en scène auquel on reproche d’être prédateur plus que serviteur, n’hésitant pas à récrire les œuvres. Alors que l’on devrait lui tresser des lauriers pour son art de créer un drame intensément humain en cherchant l’unité profonde que cache la surface » – Le Figaro

« Tchaïkovski, une relecture jubilatoire […] Tcherniakov réunit l’opéra « lolanta » et le ballet « Casse-Noisette » en un spectacle saisissant. » – Le Monde

« Vibrante et bouleversante, d’une précision mélodique irréprochable, la jeune soprano [Sonya Yoncheva] est une interprète merveilleuse de la partition de Tchaikovski qui dégage une émotion intense, un romantisme puissant et céleste porté par les cordes, la harpe et les voix des choeurs. » – ArtistikRezo

« Une lecture passionnante » – Le Parisien

Presse du film

« Graine de danseuse étoile, le sujet Marion Barbeau (Marie)* promène une silhouette à ravir au sein des ensembles festoyants qu’Arthur Pita a chorégraphiés, et surtout dans les pas-de-deux sombres et sensuels de Sidi Larbi Cherkaoui » – Diapason (Diapason d’Or du mois de décembre)

« Une soirée solide et hors du commun » – Le Quotidien du Médecin

« Eblouissant de beauté et d’intelligence » – Arnaud Laporte pour Grazia

« Comme toujours avec Tcherniakov, on sent que le jeu théâtral a été travaillé dans le moindre détail. Sonya Yoncheva est une aveugle extrêmement émouvante, et possède une voix à l’exacte mesure du rôle.» – ForumOpéra.com

*désormais Première danseuse

Acheter

Effacer
UGS : N/A. Catégories : , .

Récompenses

Tchaïkovski : Iolanta / Casse-Noisette [DVD & Blu-ray]

Musique : Piotr Illitch Tchaïkovski (1840-1893)

IOLANTA
Opéra en un acte (1892)

Livret : Modeste Tchaïkovski
d’après La Fille du roi René de Henrik Hertz

Iolanta : Sonya Yoncheva
Vaudémont : Arnold Rutkowski
Roi René : Alexander Tsymbalyuk
Robert : Andrei Jilihovschi
Ibn-Hakia : Vito Priante

CASSE-NOISETTE
Ballet en deux actes (1892)

Livret : Dmitri Tcherniakov

Ballet de l’Opéra de Paris

Marie : Marion Barbeau
Vaudémont : Stéphane Bullion – Danseur étoile
Père : Aurélien Houette
Drosselmeyer : Nicolas Paul
Mère : Alice Renavand – Danseuse étoile

Orchestre et Chœurs de l’Opéra de Paris
Maîtrise des Hauts-de-Seine

Direction musicale : Alain Altinoglu

Mise en scène et décors : Dmitri Tcherniakov

Chorégraphie : Sidi Larbi Cherkaoui, Édouard Lock, Arthur Pita

Costumes : Elena Zaitseva
Lumières : Gleb Filshtinsky
Vidéo : Andrey Zelenin
Chef des chœurs : Alessandro di Stefano

FICHE TECHNIQUE

Enregistrement HD : Opéra national de Paris (Palais Garnier) | 03/2016
Réalisation : Andy Sommer
Date de parution : 26 Octobre 2018
Distribution : Outhere Distribution France

2 DVD
Référence
: BAC145
Code-barre : 3760115301450
Durée : 241 min.
Film : 188 min.
Bonus : “Iolanta / Casse-Noisette : en coulisses” (53 min.)
Livret : FR / ANG / ALL
Sous-titres : FR / ANG / ALL / ESP / JAP / KOR
Image : Couleur, 16/9, NTSC
Son : PCM 2.0, Dolby Digital 5.1
Code région : 0

1 BLU-RAY
Référence : BAC445
Code-barre : 3760115304451
Durée : 241 min.
Film : 188 min.
Bonus : “Iolanta / Casse-Noisette : en coulisses” (53 min.)
Livret : FR / ANG / ALL
Sous-titres : FR / ANG / ALL / ESP / JAP / KOR
Image : Couleur, 16/9, Full HD
Son : PCM 2.0, DTS HD Master audio 5.1
Code région : A, B, C

galerie photo

vous aimerez également...

[DVD & BLU-RAY]
19,1421,04